Je suis Marjolaine,

une femme visionnaire amoureuse libre épanouie

Marjolaine. 39 ans.
Mi-Belge. Mi-Philippine. Esprit libre. Bisounours incarnée. Rebelle jusqu’au bout des doigts. Maman épanouie. Amoureuse de plus en plus chaque jour.

COUCOU C’EST MOI !
J’ai toujours voulu changer le monde. J’ai toujours voulu œuvrer pour plus de justice, surtout sociale.

Là où mes copines se pressaient pour avoir le dernier poster de boysband sur leur mur, moi je me réveillais avec mon unique poster du discours “I have a dream” de Martin Luther King.

Je rêve d’un monde où tout le monde s’aime/sème, où chacun peut donner le meilleur de soi pour le bien-être de tous. Je rêve d’un monde où l’on communique sans parler, avec soi, avec les autres, avec la Terre. Je rêve d’un monde où tous les enfants apprendraient la vie, la liberté, la confiance en soi, la solidarité.

Ça fait cul-cul, ça fait cliché. Bah oui, je suis une bisounours incarnée. C’est pourtant le monde que je construis chaque jour, aux côtés de Leaders de coeur qui me rejoignent dans ma mission. 

Cette mission de changer le monde, un sourire à la fois.

Aimer, guider, inspirer, transmettre, créer, guérir, rassembler

Si tu me demandes d’où me vient cet engagement social, je te dirais un peu de mes parents, un peu de mes racines, un peu de mes expériences de vie, beaucoup de la mission de mon âme.

Sur mon CV, tu verras que j’ai étudié un Master en Psychologie du Travail et deux diplômes d’études spécialisées en Gestion et Commerce. J’ai aussi eu la chance d’évoluer dans des postes RH et Stratégie dans des grands corporates. Je suis trilingue français, anglais, néerlandais, car j’ai grandi aux États-Unis et travaillé en Belgique flamande. Et enfin que j’entreprends depuis 2015, l’année de mes 33 ans (tiens donc!) et que j’ai géré des équipes de 50 personnes et accompagné des milliers d’autres. 

Dans mes futurs livres, tu apprendras que j’ai vécu mille vies. La petite fille parfaite surdouée première de classe, solitaire, rejetée et incomprise. L’adolescente fille à marier, mi-ange mi-démon avec ses plaquettes, ses rastas et ses complexes. La pré-adulte financièrement indépendante à 16 ans qui travaillait à temps plein à côté de ses études. Toujours cette même pré-adulte rebelle et engagée, déléguée de classe, porte-parole (gentille grande gueule), qui défendait toutes ces voix qui n’osaient pas.

La cadre et jeune manager à la carrière toute tracée, avec ma belle voiture de société, mes chaussures à talon, le mari de bonne famille, le golden retriever, la maison avec jardin en banlieue bruxelloise, les vacances au Club Med. La divorcée vingtenaire dévergondée qui découvre qui elle est vraiment pour la première fois. La trentenaire grande voyageuse, épicurienne, exploratrice, idéaliste, aux relations amoureuses foireuses, multi-sdf, aux aventures de vie toutes les unes plus rocambolesques les unes que les autres (au moins 2 livres je vous dis). La femme sauvage qui devient maman, fait une double faillite et crée un nouveau business en ligne à 6 chiffres la même année. L’entrepreneuse sociale en série qui suit son cœur et ses valeurs, qui crée et aide à créer des projets comme on achète des chaussures, qui invente des nouveaux systèmes d’organisation et de leadership (genre une boîte où chaque employé à 12 jours de congé pour faire du bénévolat et peut choisir son salaire). Toujours centrés sur le cœur et sur l’impact positif sur le monde.

Et en réalité, dans la vraie vie, quand on se rencontrera au détour d’une vidéo, d’un coaching, d’un soin reiki, tout ça n’aura aucune importance car tu verras, tu sentiras, tu sauras. 

Si nos âmes se connaissent déjà et se retrouvent dans cette vie pour cheminer ensemble, pour faire vibrer les cœurs à l’unisson, pour rayonner l’amour et la paix, pour co-créer un monde nouveau. 

Si tu m’as lue jusqu’ici, bienvenue chez toi.
J’ai hâte que l’on se retrouve !